Le mur des vanités – John Lippens

Vernissage le jeudi 21 janvier à 18h. Exposition du 22 janvier au 13 février 2016

«A quelle part de vous-même avez-vous renoncé pour de l’argent?»

Question coup de poing qui s’adresse à chacun de nous et qui sera posée aux visiteurs de l’exposition. Ils découvriront un grand mur recouvert de photographies de la série «vanités en pièces», sur lesquelles ils pourront écrire leur réponse au marqueur. Ce mur des vanités tiendra autant de la paroi recouverte de photos, d’indices et d’interrogations, typique des séries policières, que du dazibao, qui a pu servir en Chine de moyen d’expression populaire. Il est simultanément support d’une «enquête» et d’un appel à participer à la finalisation de l’image.  Ces deux dimensions, celle de l’enquête sociologique et celle de l’art participatif, sont porteuses de désillusion, redoublant ainsi le thème de la vanité. Il n’est pas non plus sans rappeler le mur des réseaux sociaux sur lesquelles les images publiées sont régulièrement commentées, faisant alors office d’action artistique inspirée par Internet sans adopter son langage numérique.

Une Action Lausanne Contemporain (N°41) de l’artiste sera proposée durant cette exposition.

Partagez: facebooktumblrmail
Suivez-nous: facebookrss

Ultimate Collection – Alain Weber

Vernissage le jeudi 17 septembre à 18h30. Du 18 septembre au 10 octobre 2015 

La collection d’Alain Weber se scinde en deux, entre légèreté pop, épiphanie graphique et mystérieuse obscurité, ésotérisme. Ce sont autant de paradoxes qui se reflètent dans sa collection et qui résonnent dans notre propre duplicité quotidienne.

Marqué par l’efficacité propre à la culture pop et à l’industrie du divertissement, c’est vers le gimmick et la formule qui accroche que le collectionneur tend dans le choix de ses œuvres. Autant dans le cinéma (qu’il a étudié à New York) que dans le graphisme (dont il a fait son métier), un certain pragmatisme est de mise: il faut directement accrocher l’œil du spectateur. Dans beaucoup d’œuvres de la collection d’Alain Weber, on peut sentir un jeu avec cette efficacité pop, une déconstruction ou une mise en perspective des ficelles du divertissement, de la machine à divertir. L’impact des oeuvres n’est pas médiatisé par mille concepts ou entouré d’un dispositif théorique pompeux. Aussi, tout en étant très érudit, Alain Weber n’en verse pas pour autant dans l’intellectualisme: il cultive cet impératif d’immédiateté et ce pragmatisme.

Un livre avec un tirage de tête est publié chez art&fiction à l’occasion de cette exposition. Les dix exemplaires de tirage de tête sont accompagnés d’une oeuvre originale de l’artiste Christian Stuker.

Espace abstract
Route de Genève 19
1003 Lausanne
Horaire : Ve-Sa, de 16h30 à 18h30 et sur rendez-vous

Partagez: facebooktumblrmail
Suivez-nous: facebookrss

Boom #372 Isabelle Schiper

Vernissage le 29 mai dès 18h30, dans le cadre de Flon Art 2015
Exposition du 30 mai au 20 juin 2015

Les formes fragmentées, faites d’une multitude de traits à la fois fins et doux mais également assurés et dynamiques, permettent de développer de manière nouvelle la notion de volume. Et ceci par un subtil jeu entre présence et absence des traits. Le contraste entre douceur et violence qui se dégage des formes, qu’elles soient volutes, explosion ou implosions, est saisissant. Qu’ils soient confiants et droits pour rendre un dynamisme ou courbes pour un côté poétique, ces traits permettent de matérialiser la forme de façon si prenante qu’elle en devient presque palpable.

A travers des mélanges entre la couleur et les gris sur papier, le dynamisme du trait est accentué, rendant les volumes explosifs. Plus qu’explosif, la dimension colorée amène de l’éclat et un réel mouvement. Il s’agit plus d’un rendu d’une action, plutôt que d’une forme et ce, grâce à une multitude subtile de traits. Ces objets en lévitation créent alors une quasi narration qui permet d’instaurer une relation entre le papier et le spectateur. Prêts à sortir de la feuille, ces volumes en mouvement vont littéralement à la rencontre de celui qui les regarde. Ils s’imposent avec douceur dans l’espace réel, comme un phénomène en action qui vient au regardeur, plutôt qu’une forme figée.

Une discussion avec l’artiste est organisée le samedi 30 mai à 17h00, dans le cadre de Flon Art.

Espace abstract
Route de Genève 19
1003 Lausanne
Horaire : Ve-Sa, de 16h30 à 18h30 et sur rendez-vous

Partagez: facebooktumblrmail
Suivez-nous: facebookrss

Vide Dressing – Marie Boucheteil

Vernissage le 26 mars à 18h00. Exposition du 27 mars au 18 avril 2015

Marie Boucheteil propose un dialogue concret entre une installation-objet et des dessins papier qui, non seulement se font écho, mais qui lui permettent de s’approprier l’espace de manière remarquable. Le passage et la correspondance entre surface plane et volume se font de manière floue et brouillée. Cette approche permet à l’artiste de remanier à sa guise la notion-même d’espace, afin d’ouvrir un univers fascinant et mystérieux, où agréables illusions et douces confusions se rencontrent.

Cette exposition est accompagnée d’une Action Lausanne-Contemporain.

Espace abstract
Route de Genève 19
1003 Lausanne
www.abstract.li
abstract@worldonline.ch
Ouverture les ve-sa de 16h30 à 18h30

 

Partagez: facebooktumblrmail
Suivez-nous: facebookrss